Au fil des mots
Forum littérature de "La Rivière Saint Sauveur" 14 Calvados
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Atelier du 2 juin 2014
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Au fil des mots Index du Forum  .::. La plume vous démange .... grattez-vous !  .::. Atelier d'écriture

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Dan.L
Sociétaire

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 125
Localisation: la Rss

Message Posté le : Mar 3 Juin - 17:05 (2014)    Sujet du message : Atelier du 2 juin 2014 Répondre en citant

Atelier du 2 Juin 2014
Petit jeu de la page tournante et pour rester dans l’esprit du prochain concours on a choisi le thème suivant : «  qu’est-il arrivé à …. »
11 participants qui écrivent une phrase puis passent la feuille au voisin de droite et récupèrent celle de leur voisin de gauche sur laquelle ils  écrivent une phrase en tenant compte de la phrase qui précède, et ainsi de suite jusqu’à ce que la première feuille revienne devant eux. Là, ils écrivent une dernière phrase en essayant de conclure le texte.
Voici ce que cela donne :
Texte 1 :
Le chat, cette nuit a grimpé sur le toit, qui chassait-il ?
Peut-être, avait-il repéré le rat que ma voisine a vu hier courir sur le balcon.
Mais non, ce n’était pas un rat mais un podenco en fugue ; Mais d’où pouvait-il bien venir ce podenco ?
Mon voisin le plus proche vivait à plusieurs kilomètres, et n’avait qu’un vieil épagneul.
Pourquoi ce podenco avait-il fui ?
Mauvais présage, cette bête en maraude, m’annonçait-elle une nouvelle inquiètante ?
Et si ce chien avait la rage ?
Par prudence, elle ferma la porte mais le chien s’assit et la regarda un moment avant de se glisser par la porte-fenêtre entr’ouverte.
Hésitant et perdu semblait-il, après une telle maraude !
-          Tu es bien content de me retrouver, dit le chien malicieusement
-          Mais, tu parles ?
-          Biensûr, depuis toujours. Il n’y a pas que le « Chat Botté » qui sait parler ! Un chien, çà n’est pas plus bête qu’un chat !


Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Mar 3 Juin - 17:05 (2014)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

Dan.L
Sociétaire

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 125
Localisation: la Rss

Message Posté le : Dim 8 Juin - 23:00 (2014)    Sujet du message : Atelier du 2 juin 2014 Répondre en citant

Texte 2
Ce matin- là, Albert s’était levé un peu fatigué. Sans doute avait-il abusé du raki.
La musique et les chants de marins lui faisaient encore mal à la tête et il se demandait comment il allait sortir du lit 
pour aller travailler.
Il fallait se décider à sortir pourtant car le soleil était déjà haut dans le ciel.
Les folies de la veille avaient pourtant été sympathiques et le raki coulant à flots avait vite réchauffé l’ambiance…
Péniblement, après un petit déjeuner rapide, une toilette de chien, un coup de peigne, il se retrouva dans la rue, 
aussi fatigué que solitaire.
Il n’eut le courage que de trouver une chaise à l’ombre d’un grand arbre, et de profiter de sa douce température.
La journée s’avançait. Il avait mal à la tête, de plus en plus et se promettait de moins abuser des bonnes choses,
 la prochaine fois.
-          Un p’tit Doliprane, un p’tit Doliprane pour venir à bout de cette migraine lancinante.
Il se traina jusqu’à l’armoire à pharmacie et parvint à récupérer le remède miracle.
Le mal de tête s’atténua rapidement, mais la fatigue demeura, à tel point qu’il commençait à se demander si 
le raki était bien le seul coupable.
Au bout d’un moment, il s’affaissa sur lui-même.
Avant de trépasser, il entendit  un ricanement : « je t’ai bien eu, à moi l’héritage ». 
C’était le neveu maudit qui avait réussi son coup !


Revenir en haut
              

Dan.L
Sociétaire

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 125
Localisation: la Rss

Message Posté le : Dim 8 Juin - 23:18 (2014)    Sujet du message : Atelier du 2 juin 2014 Répondre en citant

Texte 3
Le Podenco a fugué après avoir rencontré la police municipale en patrouille sur leurs vélos.
Mais les pandores l’ont suivi.
Traqué impitoyablement, l’animal poilu s’engagea au hasard dans une succession de ruelles.
Il entra à l’Hôtel de l’Eau Des Neiges au coin de la rue des Chenevolles.
Il connaissait le gardien, un ancien copain de galère.
«  Salut, le chien, longtemps que je ne t’ai vu. Ah ! Tu as des soucis avec la maréchaussée !! »
Le chien ne répondit pas bien entendu mais il se laissa caresser avant de repartir en direction du marais,
Goûtant à la joie si rare de faire l’école buissonnière. Il sentait le vent dans ses poils recourbés, humait l’air des poubelles,
jappait  joyeusement quand une porte s’ouvrit doucement derrière lui et un fusil apparut.
Il se mit à courir pour éviter le coup qui partit. Il était sauf.
Il décida de  retourner alors chez sa maitresse si belle et si douce.
-«  Alors, on joue les aventuriers pendant que je me fais un sang d’encre ? Le Podenco se vautra au fond de son panier
et s’endormit un képi de gendarme entre ses crocs.



Revenir en haut
              

Dan.L
Sociétaire

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 125
Localisation: la Rss

Message Posté le : Mar 10 Juin - 08:33 (2014)    Sujet du message : Atelier du 2 juin 2014 Répondre en citant

Texte 4
Qu’est-il arrivé d’important à E.D. ? Hier il a voulu s’arracher à lui-même. Pour une fois rompant avec sa routine quotidienne,
il quitta le domicile conjugal sans prévenir sa femme et remonta la rue. Au bout de la rue, sans se retourner puis se mit à courir.
FUIR, FUIR, se disait-il, en remontant la rue Courbe.
JE NE PEUX PLUS LA SUPPORTER !
Il monta alors dans le premier bus en partance pour nulle part et nulle part, c’était chez sa tante auprès de Carnac.
Ah ! Goûter au climat breton, revoir les troublants mégalithes et se réconforter avec de délicieuses galettes au sarrazin.
Il n’en fallait pas plus pour retrouver les parfums de son enfance et oublier son enfer conjugal.
C’est çà, la consanguinité ! A force d’être pure souche comme ils disent !
Il décida, alors d’aller faire un tour en bord de mer. La vue du soleil se couchant vert et rose, l’émerveillait.
Cette femme qui lui avait été présentée en Pays Bigoudin, n’était autre qu’une sœur aînée perdue pendant l’exode de 38 !
Soudain, il avait envie d’être ailleurs…


Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : Aujourd’hui à 09:59 (2017)    Sujet du message : Atelier du 2 juin 2014

Revenir en haut
              

   Au fil des mots Index du Forum .::. Atelier d'écriture
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.