Au fil des mots
Forum littérature de "La Rivière Saint Sauveur" 14 Calvados
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Les Résultats du Concours 2012
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Au fil des mots Index du Forum  .::. Au fil des mots  .::. concours passés (depuis 2011)  .::. Concours de poésie la Rivière Saint Sauveur mars-avril 2012

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Dan.L
Sociétaire

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 107
Localisation: la Rss

Message Posté le : Mer 2 Mai - 13:35 (2012)    Sujet du message : Les Résultats du Concours 2012 Répondre en citant

Tout d'abord les résultats du "concours jeunes de moins de 15 ans"
 
La quatrième place est attribuée à
 Pauline Rebourg, pour un poème en forme de coeur
 
 
 
Ma meilleure Amie
 
Ma meilleure amie c’est Laurine
Et on est super copine.
Je l’adore.
Je pense à elle quand je dors.
 
Quand on a joué à la corde à sauter
Elle a gagné.
Elle est super gentille
Car elle nous donne tout le temps des billes.
 
J’ai aussi d’autres copines
Mais je préfère Laurine
Marie est Sympa
Mais elle part avec  Louna.
 
 
 
 
 
 
La troisième place est attribuée à  Maëlle Langin
Pour un poème en forme de doudou
 
Mon doudou,
Il est tout doux.
Il me fait des câlins.
 
Tous les soirs,
Je n’ai pas peur du noir
Parce qu’il est là,
Tout près de moi.
 
A un moment donné,
Je m’en suis séparée.
Je repense à lui,
Quand je vais dans mon lit.
 
 
 
La seconde place est attribuée à Charlène Agez
Pour un poème intitulé
La journée de l’enfant
 
Mon réveil sonne
Hop ! un petit déjeuner,
Evidemment bien équilibré,
Je m’enfile une tartine trop bonne.
 
Ensuite je mets mes chaussettes,
J’ai l’air d’une coquette
Je prends mon cartable,
Et je le mets sur la table.
 
L’école est finie,
Je rentre avec mon amie.
Je prends mon goûter,
Bien sûr avec du thé.
 
Et voilà le soir,
J’ai fini mes devoirs.
La journée est finie ,
Enfin dans mon lit !
 
 
 
 
Et enfin la première place est attribuée à Jade Buhot
Pour son poème : L’Enfance vue par Jade
 
Le plaisir d’être une enfant
Est de se sentir aimé et protégé
Par ses parents.
Et l’amour, il n’y a que çà de vrai !
Aider maman à faire des gâteaux au chocolat
C’est très sympa
Surtout quand on peut lécher le plat.
Inviter les amis à la maison
Inventer des jeux, vivre et prendre du plaisir
Pour moi, c’est çà être une enfant !


Dernière édition par Dan.L le Mer 2 Mai - 18:14 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Mer 2 Mai - 13:35 (2012)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

Dan.L
Sociétaire

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 107
Localisation: la Rss

Message Posté le : Mer 2 Mai - 14:09 (2012)    Sujet du message : Les Résultats du Concours 2012 Répondre en citant

Résultats du Concours d'écriture Adulte


Le troisième prix est attribué à Barbara Marshall
Pour :  Initiales 




                               Initiales
                                        Passe, passera, l’air des belles ritournelles,
Quand, à cache-cache, cloche-pied ou chat perché,
Au pied des marronniers, les trésors tant cherchés,
Dispersent à tout vent les rondes fraternelles.
Volent, voleront, dans l’azur les coccinelles,
Leurs ailes déployées, le vol effarouché,
Si les doigts enfantins tous les points ont touché,
Et laissé aux herbes folles les sauterelles.
Grandit, grandira, le sentier irrégulier,
De la première personne du singulier,
Sous les ronces de l’oubli, les pas effacés.
Restent, resteront, à l’encre bleue indélébile,
Figés dans la mémoire, gravés dans le passé,
Les initiales de mes premières idylles.
 
 
  Le second prix est attribué à Jean Gualbert
   Pour : Petit Prince Déchu
                Petit prince déchu                                                                       
 
    Pourras-tu oublier, petit prince déchu
L’abjecte barbarie, molestant ton enfance,
Qui te jette au néant, aux peurs, à la souffrance,
L’enfer, à ton destin cruellement échu ?
 
Pourras-tu surmonter, toi qui n’as du soldat
Endurci au combat, ni la force ni l’âge,
D’une guerre assassine, un trop sanglant orage,
De perfides meneurs, le cynique mandat ?
 
Pourras-tu pardonner tes rêves violés
Par la rapacité d’un monde en déshérence
Dans la férocité de notre indifférence,
L’irréparable rapt de tes jours envolés ?
 
Envoûté de clameurs, d’héroïne souillé,
Pourras-tu retrouver l’innocence perdue,
D’apprendre et de grandir, la passion assidue,
Le bonheur d’un foyer, dont tu fus dépouillé ?
 
Toi, jeune milicien, archange assassiné,
De nos tristes raisons malheureuse victime,
Puisses-tu par l’effet de quelque grâce ultime
Gagner ton paradis, trop vite aliéné.
 
 
 
 
Le premier prix est attribué à Claudine Hillard
Pour : La ronde étoilée
 
 
La ronde étoilée  
  
  
Enfance, mot magique évoquant l'insouciance 
Des rires et des câlins, le soir au coin du feu,  
Un lit aux draps brodés, des bonbons et des jeux, 
Et des parents comblés empreints de bienveillance. 
  
  
A sa mère attentive au-dessus du berceau, 
L'angelot potelé tend, charmeur, sa menotte ; 
Il pépie, son sourire éclairé de quenottes 
Tandis que son grand frère fait rouler un cerceau. 
  
  
Au jardin, les bambins jouent au loup, à cachette, 
Glissent des toboggans et montent dans les arbres, 
Veillés paisiblement par les statues de marbre 
Trônant sur des pelouses blanchies de pâquerettes. 
  
  
Images d'Épinal, les Petits Livres D'or 
Offrent des nids douillets, des foyers pleins d'amour, 
Des pères Noël joufflus, des nuitées et des jours 
Qui s'écoulent, sereins, comme autant de trésors. 
Il est pourtant, ailleurs, un horizon plus triste, 
Des enfants au teint gris, ombres trotte-menu, 
Contraints pour se nourrir de mendier, les mains nues, 
Sous le regard placide et blasé des touristes. 
  
  
Et en les regardant, j'ai le coeur qui se serre. 
Je pense à l'avenir, à la fraternité 
Et rêve de créer, en toute liberté, 
Une ronde étoilée des enfants de la Terre. 
  
 


Revenir en haut
              

Dan.L
Sociétaire

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 107
Localisation: la Rss

Message Posté le : Mer 2 Mai - 18:13 (2012)    Sujet du message : Les Résultats du Concours 2012 Répondre en citant

Quelques membres de AFM ont participé au Concours


UN GRAND BRAVO à 




  4eme Claude Lavieille avec" Les deux roues"




Les deux roues.
                                        
 
 
Les enfants de la balle
A chaque coin de rue
Leur énergie  trimballent
Comme autant de bévues.
J’étais parmi vous
Paris et ses avenues
Sur mes deux roues
J’allais , sans déconvenue,
Humant les relents du matin.
Du boulanger  l’odeur du pain
Du métro l’odeur de sueur
Du café tabac l’odeur du vin.
C’était autrefois,
Dans les années cinquantes
Telle était notre joie, notre  cœur était battant.
Pas de suicide à bord
De ce rafiot flottant.
Pas de mise à mort,
De tir à bout portant.
La sortie de l’école
Etait encore sereine,
On jouait à pigeon vole
Et moi j’étais la reine.
 
Et puis il y eut la guerre
Dans  une colonie
Y partit mon cousin
On se croyait tous frères….
Sur l’écran noir et blanc
Je suivais les stigmates
D’une France en déclin.
Oubli de l’insouciance qui me portait,
Assaut de la violence  insupportable,
Sécurité, méfiance, on se terrait.
 
Sur mes deux roues suivant
La foule protestataire,
Les mots, les cris résonnent
Sur mon boulevard Voltaire.
C’est au métro Charonne
Qu’ils sont tombés à terre
Le nez dans le ruisseau
Saignant coups et matraques
Est-ce la faute à Rousseau
Ou à l’Etat patraque ?
Mon cousin revenu
N’était plus qu’un zombi
Combien d’années a-t’il fallu
Pour que l’on ai compris ?
 
Les enfants de la balle
Sont à mon coin de rue.
Leurs  morales à deux balles
Ne sont qu’un point de vue.
Sur l’écran en couleur
Ils scrutent tous les malheurs
Et  surfent sur Internet
Pour voir encore plus net !
On ne compte plus les guerres
Ni  les nombreux fusils
Que parfois l’on déterre
Pour jouer les ennemis !
Public numéro un on te gave comme une oie
Parviendras-tu un jour
A retrouver ta joie ?
Un prophète à deux roues
Abat en mercenaire
Soldats, enfants accompagnés d’un père.
Le tien parti , tu es seul à vingt ans
Tu t’ériges en modèle
Te joues des amis qui t’épaulent
Sans amour maternel
L’Hopital ,la prison ne sont qu’un jeu de role…
Tu ne sais pas grandir
Alors tu prends les armes.
On  T’apprend à hair .
La vengeance tu acclames !
Vieillissant chaque jour dans ce beau  tintamarre ,
Je régresse, j’en ai marre.
Pourtant l’Enfance me porte
Et me crée des amarres
Lorsqu’elle frappe à ma porte
Et me demande de croire.
En qui ? En quoi ? Sinon en la Vie
Qui va bon train sur ses deux roues
Car jamais on oublie
Humant les relents du matin
Du boulanger l’odeur du pain
Et du café tabac l’odeur du vin.
 
 









   
 5 eme:Marguerite Gautier avec "Ame Nomade"






L’enfance, comme un bouquet de si longtemps.
Dans ce bouquet, l’impression de ne pas être d’ici, d’être autre.
Nostalgie d’une terre de l’Est, tant contée par les aînés,
Le piano virtuose et les chants des amis émigrés.
Dans mon âme d’enfant était une steppe,
Le galop des chevaux tartares, un paradis du passé…
 
La senteur de l’humus, de l’herbe coupée, des champignons sauvages,
Le goût des noisettes et de la soupe d’orties récoltées.
Les oeufs de Pâques, peints et colorés, les icônes et l’encens,
Plusieurs langues d’emblée, le Louvre gratuit le dimanche,
Et l’Opéra, toujours « au poulailler » : la culture pour tous les sens,
Même si nous étions… désargentés.
 
Il y avait aussi les goûters chez « Marraine »,
Sous les tableaux de Vivin, Séraphine et Picasso,
Gavés de peinture, heureux… pauses sereines,
Avec plein de gâteaux, et à Noël des cadeaux,
Sans comprendre encore, dans l’insouciance,
Cet univers immense qui nous était donné.
 
Et puis… la broderie au point de croix, comme autrefois,
Les poupées adorées, le vélo, le short, les jeux de piste,
L’envie fort d’être née garçon, je crois !
La main de mon père, mon héros, trop tôt disparu…
Alors dans le petit jardin, on enterrait les oiseaux morts
On cultivait des fleurs, de lumineux soucis.
 
Avec l’impression, souvent, pourquoi, longtemps, en ce pays de France,
D’être jugés différents, et pas vraiment admis…
Oui, le temps apprend, pas facile des fois,
A apprivoiser les pérégrinations de l’âme,
Ce trop plein à vivre, parfois.
Avec toujours le goût de la pluie, sur le visage,
Et de son bruit, dans la petite isba des vacances, sur le toit…
 
Alors les mots affleurent, ceux de la différence, de l’intensité, de la vie,
Le galop des chevaux tartares, la nostalgie, échos d’une enfance-errance,
Partout à Honfleur, à Saint-Sauveur et ailleurs je les conte. L’âme nomade, je les dis.
Et pourquoi pas dans ce poème qu’au Fil des mots de La Rivière,
De la Seine qui m’a vu naître, apatride, de la scène qui m’accueille,
Avec reconnaissance je dédie….






7eme  Daniel Vachon avec "Jalousie d'enfant"

  
Oh qu’il est beau
Le bigorneau
Au fond de l’eau !
C’est rigolo
Dit le Marmot
Qui tend la main
Plouf ! Dans le bain
Le v’là tout trempé le gamin !
Mais le trou est un piège
La cavité est bien profonde,
Et la mer sacrilège,
Forme un cercueil d’ondes…
Et le bigorneau, bien malin
De s’écrier avec faconde
« J’en ai enfin attrapé un ! »
 
Un ballon tout-à-coup vient me frapper la tête.
Encore tout remuer du rêve fratricide.
J’entends mon frérot crier »maman, j’ai la bebette »,
Et lui tend, tout fiérot, avec un œil humide…..
 
Je soupire
 
Ce n’est pas aujourd’hui, mais attendons demain…
Et puis je me rendors un peu dépité, mais serein…


















Loading...
Loading...


Revenir en haut
              

Dan.L
Sociétaire

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 107
Localisation: la Rss

Message Posté le : Mer 9 Mai - 07:44 (2012)    Sujet du message : Les Résultats du Concours 2012 Répondre en citant

  Rappel : Remise des prix Concours de Poésie
Vendredi  11 Mai à 15h30 pour les jeunes
Vendredi 11 Mai à 17h30 pour les Adultes  suivi du verre de l’amitié
 Dans la petite salle polyvalente de la Rivière Saint Sauveur, route du Banc.


Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : Aujourd’hui à 18:45 (2017)    Sujet du message : Les Résultats du Concours 2012

Revenir en haut
              

   Au fil des mots Index du Forum .::. Concours de poésie la Rivière Saint Sauveur mars-avril 2012
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.