Au fil des mots
Forum littérature de "La Rivière Saint Sauveur" 14 Calvados
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Souvenirs,souvenirs
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Au fil des mots Index du Forum  .::. Au fil des mots  .::. discussion libre

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Dan.L
Sociétaire

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 107
Localisation: la Rss

Message Posté le : Sam 28 Avr - 09:42 (2012)    Sujet du message : Souvenirs,souvenirs Répondre en citant

Tiens, puisque j'ai cessé mon activité. je vais vous proposer ci-après quelques pages de souvenirs.

Loading...


Dernière édition par Dan.L le Lun 30 Avr - 10:33 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Sam 28 Avr - 09:42 (2012)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

Dan.L
Sociétaire

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 107
Localisation: la Rss

Message Posté le : Sam 28 Avr - 09:43 (2012)    Sujet du message : Souvenirs,souvenirs Répondre en citant


Quand j’étais môme, j’ai pu voir le tout premier guide honfleurais ; il officiait sur le plateau de Grâce, le dimanche après la messe.
Il louait sa longue vue, face à l’estuaire :
- Si, si m’ssieu-dames, un camp de nudisses, j’vous jure ! Pour cent sous, juste en bas dans les roseaux, jugez-en par d’vous-même.
Les gens louaient et découvraient amusés le troupeau de vaches qui paissaient paisiblement sur ce qui est aujourd’hui la zone industrielle.
- Ben et alors, y sont ben à poils ???


Revenir en haut
              

Dan.L
Sociétaire

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 107
Localisation: la Rss

Message Posté le : Sam 28 Avr - 09:44 (2012)    Sujet du message : Souvenirs,souvenirs Répondre en citant


Les choses ont bien changé depuis !
Le groupe doit effectuer une réservation.
Cette réservation se fait sur place ou par téléphone auprès du service groupes de l’Office de Tourisme :
- Et pourquoi, je peux pas choisir ma guide en arrivant ? Je peux bien arriver 10 minutes avant et choisir, non ?
- Non, monsieur, les guides n’habitent pas sur place, ils ou elles ne sont pas rangés dans le placard de l’Office de Tourisme en attendant le départ de visite !! On leur demande de venir pour les visites, ils sont employés à la vacation.....
- Et si vous nous en avez choisi une nulle ou une chiante, faudra la garder ?
- C’est que nos guides sont des conférenciers agrées par la Caisse Nationale des Monuments Historiques et des sites.
- Ah ? Quand même !...On sent bien le poids de la culture..Là !
Et sans indiscrétion, ils ont quel âge, au juste, vos conférenciers ??
- Et, de toutes les façons, c’est trop cher ! On pourrait faire une visite moins longue, ou, le guide pourrait moins parler…. Peut-être ?
- De toute façon, vous pouvez nous donner un guide débutant, moins cher ! Nos clients
sont des gens simples alors on ne veut pas de mots compliqués... !!


ENFIN, on se met d’accord, on a choisi le jour et l’heure ainsi que le nombre de personnes probables.....
......Et le jour de la visite arrive. Et c’est là que l’on se rend compte que la vertu première du guide est...La patience.
Alors en attendant son groupe, le guide est le témoin involontaire de ce qui se passe à l’accueil de l’Office de tourisme. Ah ! Des confusions, des quiproquos, des anecdotes, nous en avons accumulés mes collègues et moi ! En voici quelques exemples :


Revenir en haut
              

Dan.L
Sociétaire

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 107
Localisation: la Rss

Message Posté le : Sam 28 Avr - 09:45 (2012)    Sujet du message : Souvenirs,souvenirs Répondre en citant

Melle B., était seule derrière le comptoir d’accueil, quand un vieux monsieur, longue barbe et chapeau noir entra dans le bureau d’accueil.
- Chère madame, dit-il, fort poliment, en se découvrant, un ami m’a dit que vous aviez une parfaite tête de dinosaure.
Melle B. resta d’abord sans voix devant ce qu’elle prit pour une insulte, avant de répliquer :
- Bon, d’accord, je ne suis pas très jolie, je vous l’accorde !
- Mais venir, là, devant moi, juste pour me traiter de dinosaure je trouve, cher monsieur, que ce genre de plaisanterie n’est plus de votre âge !
Là, le monsieur devint tout rouge de confusion ! En fait, loin de lui, l’idée d’injurier cette pauvre mademoiselle B. Il s’était simplement trompé de bureau de Syndicat d’Initiative et de ville. C’est à Villers, qu’il aurait dû poser sa question, là où l’on venait de retrouver des fossiles dans la falaise des Vaches Noires !
javasc
ript:void(0);


Revenir en haut
              

Dan.L
Sociétaire

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 107
Localisation: la Rss

Message Posté le : Sam 28 Avr - 09:46 (2012)    Sujet du message : Souvenirs,souvenirs Répondre en citant

[[size=18]color=#333399]La spécialité honfleuraise c’est la crevette grise que les autochtones appellent « la demoiselle de Honfleur » tant elle est importante à leur yeux. Pourtant, on ne la pêche que depuis le XIXe siècle, depuis l’époque des bains de mer. Il faut dire qu’avant on pêchait la baleine dans l’estuaire de la Seine, alors la crevette…..
Mais il y a crevette et ...crevette. Je me souviens de S. qui s’était fait gravement insulter parce qu’elle avait dit à une cliente qu’elle ne trouverait pas les grosses crevettes à la débarque du poisson sur les quais et qu’il était préférable de les acheter au super- marché, côté congélateur. C’est une différence de taille !!
Ah, inutile d’expliquer à un parisien que le plateau de fruit de mer n’est pas une spécialité locale ! Souvent ses parents venaient déjà avant lui pour déguster ce summum de gastronomie. J’ai souvent expliqué que les huitres venaient d’un peu plus loin et ne se pêchaient pas au chalut dans le port, que les langoustines, étaient bretonnes ou écossaises, que les homards, ne vivaient pas dans l’estuaire et que surtout, ici on mange les produits quand c’est de saison soit les crevettes, les moules, ou les coquilles Saint Jacques…..

Ceci, me fait penser au phénomène des marées. La plupart des clients n’habitent pas le bord de mer aussi les hôtesses doivent les prévenir.
-Attention, si vous allez sur la digue basse, la marée remonte très vite, il n’est vraiment pas conseillé de le faire.
-Je vous demande pardon, vous parlez de quoi ? De l’eau ?
- Oui en effet la marée sera haute à 16h00 donc si vous y allez en début d’après-midi, la marée sera en train de remonter, il ne faut absolument pas y aller.
- Si vous croyez que vous allez attirer les touristes, en inventant des trucs comme çà !
- Monsieur, ce n’est pas une invention locale, il y a deux marées hautes et deux marées basses par vingt- quatre heures.
Là, on soulève l’incrédulité :
- Et c’est spécial chez vous, qu’elle galope comme çà, la mer ? Elle a que çà à faire, peut-être ?

Et il y a ceux qui sont allés… Au moins au bout de la grande jetée et qui l’on vue, la digue basse….
- On a vu des rails sur la digue, vous n’allez pas nous faire croire que le train passerait sous l’eau, ce n’est pas parce qu’on est des touristes qu’il faut nous prendre pour des gogos.
C’est là qu’un autre touriste, l’air important, s’interpose entre le premier touriste et l’hôtesse :
- Je vais vous expliquer, j’ai parlé avec les pêcheurs, moi ! Ces rails servaient pendant la dernière guerre à lancer des sous-marins pour aller en Angleterre.
- Ah ! Vous voyez bien ! dit le premier touriste à l’hôtesse.
Elle peut toujours essayer la pauvre d’expliquer que ces rails servent à pousser le wagonnet qui transporte les matériaux pour réparer la digue, elle ne pourra pas lutter contre l’humour des « péqueux » !!

Et cet accompagnateur de groupes qui arrivent en coup de vent, bouscule les clients, se plante devant le comptoir.
-Excusez -moi mon car est en double file…Je cherche les restes de l’avion !
- Je vous demande pardon ???
- Enfin, je cherche le bassin avec un avion dedans !
-Excusez-moi ???
- Mais oui, l’avion qui est tombé dans votre bassin pendant la guerre, on vient de Belgique, on va au Mont Saint Michel, on a fait le détour exprès parce qu’une de mes clientes connaissait et maintenant, ils veulent tous le voir, mais c’est qu’on est pressés !
- Ah ? Non, je ne vois pas… On n’a pas eu d’avion tombé dans le bassin pendant la derrière guerre, çà ne serait pas passé inaperçu…. Je suis d’ici……..
-Comment çà ? Pas d’avion ? Puisque je vous dis que ma cliente l’a vu, quand même !

Heureusement, la collègue a entendu ce début d’esclandre, et vient au secours de l’hôtesse. Elle a une illumination !
- Heu, c’était quoi comme marque votre avion ? Ce ne serait pas une caravelle, des fois ?
- Oui, une caravelle !
- Alors, pour info, les caravelles ne volaient pas encore durant la dernière guerre, par contre ce type de bateau est très ancien et justement pendant la dernière guerre nous avions dans le port une copie de bateau ancien qu’on appelait ainsi, bien qu’elle ressembla plutôt à un brick ; elle a fini en bois de chauffage…
- qu’elle finisse en brique ou en bois, cela ne fait pas mon affaire, je vais plutôt dire que vous n’en savez rien, je ne veux pas passer pour un idiot aux yeux de mes clients, moi !

J’oubliais ce touriste qui en attendant son tour expliquait à sa petite famille qu’il allait demander un plan pour aller voir les bateaux enlever leur mât pour passer sous le pont du Vieux Bassin. Difficile, de lui expliquer, sous peine de le ridiculiser aux yeux de sa famille, que le pont en question était un pont levant et que les bateaux qui avaient un mât le gardaient !!

Un week-end de Pentecôte nous eûmes l’honneur de recevoir un photographe parisien dûment accrédité par le Conseil Régional,
pour réaliser la photo qui servirait à faire la publicité de notre région.
Après avoir fait « son tour » pour repérer les meilleurs angles, le photographe revint au bureau d’accueil pour s’enquérir :
- Dites-moi ? Il n’y a pas d’eau dans le port ?
- Non, monsieur, c’est marée basse et il n’y a pas d’eau dans l’avant-port
- Oui, mais pour les photos c’est moche sans eau ! Alors, vous téléphonez pour faire remettre l’eau ! Comme çà, je fais mes photos et basta !
Pas le temps de lui répondre, il ajoute :
- Et le bateau de guerre, là, dans le port, çà gâche vraiment la vue...pour les photos...
- Oui, monsieur, sans doute, mais c’est le bateau de la marine nationale ! La ville est marraine de ce bateau ! C’est notre filleul et…..
- Bon, d’accord ! Mais là, le baptême a l’air d’être fini....

Et puis il y a ceux qui n’ont pas compris ou…qui écoutent mal et du coup !!
- On nous a dit que depuis qu’on avait construit la digue basse, les bateaux n’avaient plus de mâts carrés.
- Non, non, on a du vous dire : « depuis qu’on a construit la digue basse, il n’y a plus de mascaret ».
- Et, ce n’est pas la même chose ?
- Non !!

[/s[/color]ize]


Revenir en haut
              

Dan.L
Sociétaire

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 107
Localisation: la Rss

Message Posté le : Sam 28 Avr - 09:48 (2012)    Sujet du message : Souvenirs,souvenirs Répondre en citant

Et à ce propos Victor Hugo, quand il dit « Demain dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne, je partirais… », c’est de Harfleur qu’il part, de l’autre côté de l’eau ! Il ne part pas de Honfleur ; donc un peu plus loin, il parle des voiles de Harfleur et non de celles de Honfleur !!

Il est vrai que parfois l’hôtesse parle honfleurais et là….. :
- Il y a des chambres à l’hôtel de la Tour, c’est à la carre !
- Elle est où la tour ??? Le quart de quoi ???
Bon, quand on parle honfleurais, on sait que « c’est à la carr »,e çà veut dire
« vous sortez et c’est tout de suite au coin de la rue », mais quand on ne parle pas honfleurais ce n’est pas si clair !!!

De toutes les façons, tout le monde n’a pas le sens des distances :

- Bon, on a choisi un hôtel ici par ce que demain on va faire un footing dans la forêt de Cerisy, puis on va faire les abbayes normandes et on revient déjeuner ici…..
- Euh, vous êtes sûr ! çà va être juste, non ? S’amuse l’hôtesse
qui sait que la forêt de Cerisy se trouve près de Bayeux (soit à près de 100km de Honfleur !) alors que les abbayes normandes se situent sur la rive droite de la Seine (soit à 100km à l’opposé !)
- Comment çà « çà va être juste » ? Mais je suis tour operateur moi, madame, je connais mon boulot ! Je viens faire un repérage, on a des groupes de seniors !



Les torts ne sont pas toujours du côté des clients. Quand l’hôtesse est seule à l’accueil et doit en plus assumer le courrier, ce n’est pas toujours facile de saisir ce que demande le client.
- Bonjour madame, je voudrais des dépliants c’est pour un car de tchèques.
- Ah non, monsieur ! Ce n’est pas ici ! Je vais plutôt vous indiquer les banques !
- Comment ça, les banques ????.......Vous n’en avez pas ?
Mais non, monsieur ! Nous ne faisons pas les carnets de chèque, ici !



Revenir en haut
              

Dan.L
Sociétaire

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 107
Localisation: la Rss

Message Posté le : Sam 28 Avr - 09:49 (2012)    Sujet du message : Souvenirs,souvenirs Répondre en citant

Il sera midi et demi dans quelques secondes, l’heure de fermer boutique. Tout compte fait le groupe a dû oublier de venir, oublier de prévenir.
Midi et demi, c’est l’heure de prédilection pour le routard japonais.
Vous savez quand la porte s’ouvre et qu’on ne voit personne entrer parce qu’il est courbé sous le poids du sac à dos et comme l’hôtesse, elle, est assise derrière la banque…..
Bon, le haut du sac dépasse, puis disparait derrière la banque, le client japonais émerge. On voit passer la paire de chaussures de rechange, la bouteille d’eau minérale entamée et enfin, le gros dictionnaire se pose sur le comptoir.
Le client japonais, tourne compulsivement plusieurs pages….
- Bon… Jour !
- Bonjour !
- Où…Se….Trouve….Hôteldeville ?
Visiblement, notre client ne parle pas français, l’hôtesse essaie autre chose :
- Do you speak English ?
Le client japonais hoche la tête à plusieurs reprises de haut en bas, cela conforte l’hôtesse qui continue de parler en anglais.
Le client japonais semble très attentif et continue de hocher la tête de haut en bas.
L’hôtesse termine son explication.
- Voilà, vous avez compris
Le client japonais hoche une fois de plus la tête de haut en bas et dit
- Non !
Eh oui ! Il faut savoir que le japonais hoche la tête de haut en bas (ou l’inverse), pour dire « non » ou signifier qu’il n’a rien compris !
Alors, avec calme et patience, il faudra expliquer à ce client japonais qui ne parle ni anglais ni français que l’hôtel de Ville n’est pas un hôtel et que la Chambre de Commerce n’en loue pas non plus.







Revenir en haut
              

Dan.L
Sociétaire

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 107
Localisation: la Rss

Message Posté le : Sam 28 Avr - 09:51 (2012)    Sujet du message : Souvenirs,souvenirs Répondre en citant

Quelques petites phrases entendues çà et là

 A propos du jardin des personnalités :

- C’est morbide toutes ces tombes alors que le jardin est si beau !

- Vous n’avez que des personnalités mortes, alors ?

 Pour visiter les alentours :

- On nous a dit qu’il y avait un musée du papier peint dans le coin, à Bayeux, je crois, c’est loin d’ici ?

- Pour aller à Trouville c’est mieux par le bord de mer ou par la montagne ?


- Autrefois en Pays d’Auge, on élevait des moutons. Aujourd’hui, il y en a très peu…..
- Oui forcément : la laine, çà rétrécit quand il pleut, non ?




 Spécialistes de la peinture :

-Les peintres impressionnistes peignaient dehors, ils n’avaient pas d’atelier
- Ils n’étaient pas très bricoleurs, alors ?

- Ben dis donc, y en a des galeries de peinture !
- Mais oui, chérie, Honfleur c’est la ville de la peinture, tu as bien entendu parler de Eugène Poussin, tout de même ?




Revenir en haut
              

Dan.L
Sociétaire

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 107
Localisation: la Rss

Message Posté le : Sam 28 Avr - 09:52 (2012)    Sujet du message : Souvenirs,souvenirs Répondre en citant

Tout arrive à qui sait attendre !

Si, il arrive que l’autocar du groupe soit retardé pour cause de circulation, la plupart du temps le vrai problème est la gestion du temps !
• Comment çà, le guide nous attend depuis une heure ? Mais quand on a vu qu’il était l’heure du début de la visite et qu’on avait encore 3/4h de route pour arriver, on a tout de suite demandé au chauffeur de vous prévenir !
Il y a aussi les retards organisés :
• Ouf ! Nous venons chercher le guide et nous sommes à l’heure !
• Oui !, En effet... Vous n’êtes que deux ??
• Non, nous sommes 40 !
• Mais où sont les autres ?
• Nous, on est venus en voiture pour vous prévenir ! Les
autres, ils arrivent en car. Mais ne vous inquiétez pas, on vient juste de les appeler, ils sont au restaurant au Havre, ils terminent leur café !








Revenir en haut
              

Dan.L
Sociétaire

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 107
Localisation: la Rss

Message Posté le : Sam 28 Avr - 09:53 (2012)    Sujet du message : Souvenirs,souvenirs Répondre en citant

La prise de contact avec le groupe


Le groupe est, enfin, prêt à partir à la découverte du patrimoine local. Enfin, pas tout à fait !
- Tiens ?...Où est passé le groupe ?
- Ils sont aux toilettes !
- Bon, quand le groupe sera sorti des toilettes, il ne restera que 30mn de visite !
- C’est pas grave, de toute façon, y a pas grand-chose à voir ici, c’est petit, non ? Et puis, nos clients ont faim, ils n’ont rien pris depuis l’arrêt de 10h sur l’autoroute !!
Le pire est à venir :
- De toute façon, on n’a pas beaucoup de temps, le mieux est de tout nous faire en car !
J’ai les pires difficultés à expliquer que les rues sont trop étroites pour laisser passer un autocar...
D’ailleurs, le responsable de groupe a déjà visité avant par lui-même et sans guide :
- Nous, de toute façon, on est pressé, on ne veut voir que le marché aux poissons qui est typique, tout en bois !
- Mais monsieur, il s’agit d’une église !
- Tout de même, me contredire devant mes clients ! Heureusement qu’ils ne parlent pas français !


Revenir en haut
              

Dan.L
Sociétaire

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 107
Localisation: la Rss

Message Posté le : Sam 28 Avr - 09:54 (2012)    Sujet du message : Souvenirs,souvenirs Répondre en citant


Les départs de visite se suivent et
se ressemblent ou…Pas !

 
Ce matin,  le groupe a tout son temps :
-          Ah ? C’est vrai, on est un peu en retard ! Mais pas de problème ! Là, du coup, ils sont tous aux toilettes car on ne s’est pas arrêté en route pour gagner du temps. Après çà, ils vont prendre un café en face. Mais après, soyez tranquille, on aura tout notre temps pour visiter !
-          C’est, monsieur, que je suis rémunérée pour une vacation de 1h30, que je vous attends déjà depuis 3/4h, que si je calcule au plus juste le temps du café et des toilettes, le temps qui vous est imparti sera épuisé avant que la visite ne commence !
-          Je ne comprends pas ! Puisque vous n’avez pas travaillé pendant le temps «  imparti », comme vous dites, vous pourriez très bien travailler, maintenant, non ?
-          C’est, monsieur, que j’ai d’autres clients qui seront peut-être à l’heure, eux !
-          Oui ? Ben, n’auront qu’à aller aux toilettes et prendre un café !
 
 
 


Revenir en haut
              

Dan.L
Sociétaire

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 107
Localisation: la Rss

Message Posté le : Sam 28 Avr - 09:55 (2012)    Sujet du message : Souvenirs,souvenirs Répondre en citant

 
Conférencier, c’est un métier !

 
Enfin, les organisateurs ont repoussé la plupart de leurs clients, dehors, sur le parvis de l’Office de Tourisme, tel un troupeau.
Cà s’interpelle, çà rigole, çà papote et çà n’a visiblement pas envie de s’interrompre.
 Dieu qu’ils sont nombreux !
   - Ah ? Vous n’êtes que 28 ?
-      Vous pouvez commencer, il n’en reste que trois ou quatre aux toilettes.
-      Si vous voulez bien approcher......
Je n’ai pas du parler assez fort...
-      Si vous voulez bien approcher.......
Là, on dirait qu’un léger mouvement s’opère. Certes ils continuent de discuter entre eux mais ils ont formé un arc de cercle autour de moi.....Oh ! Je ne risque pas l’étouffement : ils ne sont pas à 20mètres,  mais il s’en faut de peu.
   
Si je leur parle, comme çà, à cette distance, il est bien certain, qu’à la fin de la visite je n’aurais plus de voix et, ceux du groupe suivant, ne seront pas plus coopératifs.
 
-      Est- ce que vous pouvez vous approcher un peu ?
....Heu, promis je ne vais pas postillonner …
 
 Sourire contraint du seul qui a eu l’air d’entendre et qui se rapproche d’un pas…….
 
Bon, je ne vais jamais me faire entendre de tout ce monde….
 
Et, c’est qu’ils ont l’air de se préoccuper  de moi autant que de l’an 40….
Allez, je me lance :
- S’il vous plaît !
- ………….
Cette fois j’y vais :
-      Bonjour !
-      Bonjour !
 
Ah ! Voilà, c’est parti. Si seulement, ils voulaient bien s’approcher un peu !..... ça se saurait si les guides mordaient, non ?
 
Le chef du groupe sort du rang, un pas en avant :
 
- madame, il faut que vous parliez assez fort, sinon, vous savez... à nos âges, on n’entend pas bien !
- Bien monsieur, pouvez-vous demander à vos gens de s’approcher un peu plus ?
 
Trois pas ! Ils ont fait trois pas !!!
 
 Du coup, le chef refait un pas hors du rang :
- Et puis, il ne faudra pas marcher vite, par ce que vous savez.... à nos âges…..
- Bien monsieur, je marcherais au même rythme que vous mais dans ce cas la visite durera un peu plus longtemps.
- Ah, bon ? Mais si on va directement à sainte Catherine ?
-Monsieur, le problème est que l’église Sainte Catherine se situe en fin de visite, c’est à dire à l’autre bout de la ville...
 On peut aller directement à Sainte Catherine, mais si on marche très lentement, il nous faudra plus de temps qu’en marchant vite et puis il faudra revenir…….
 
Je crois qu’il pensait que j’avais un truc pour projeter le groupe directement à l’autre extrémité de la ville, sans les faire marcher, un truc de sorcière, ou par l’opération du Saint Esprit peut-être...Je le sens très déçu...
 
-      Bon, faites au mieux, mais faut pas que çà dure trop longtemps, c’est qu’on ne voudrait pas être en retard au restaurant.
Du coup, on m’interpelle
-      Est-ce que çà dure longtemps ?
-      Et les ceusses qui veulent pas faire la visite ?
-      Ousqu’il est le restaurant ?
-      Ya pas une terrasse de café où je pourrais attendre ?
 
Enfin, je démarre...Avec les « ceusses qui veulent »....
 
Et je ne me plains pas pour cette fois…
Il y a quelques années, le responsable de groupe méfiant me demande quels sont mes diplômes, fièrement j’exhibe ma carte professionnelle CNMHS et là ledit responsable égrillard s’exclame :
-      Excusez-moi, madame, mais je lis au dos de votre carte « est autorisée à exercer son activité sur la voie publique »…..Votre mari, il est au courant ???
Aujourd’hui, les cartes ont changé et il y a belle lurette que je ne la montre plus.
Par ici la visite, suivez le guide !
 
 
 
 


Revenir en haut
              

Dan.L
Sociétaire

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 107
Localisation: la Rss

Message Posté le : Lun 30 Avr - 10:52 (2012)    Sujet du message : Souvenirs,souvenirs Répondre en citant

 
Visite de la ville « Histoires et Légendes »
 

 
Comme vous avez pu le constater, le mot « histoires » est écrit au pluriel. Ce n’est pas une faute d’orthographe.
Je vais vous entretenir ici des histoires plus ou moins attestées qui courent sur Honfleur et non de l’Histoire avec un « H » majuscule. Cette Histoire-là vous la trouverez dans « Honfleur de Guillaume le Conquérant à la Belle-Epoque » écrit pas Pascal Lelièvre ou dans le livret « cinq promenades honfleuraises » que j’ai écrit, il y a déjà quelque temps.
Non, ici, vous trouverez les histoires, les légendes qui se racontaient autrefois à la veillée. Ces histoires et ces légendes se transmettent oralement, c’est souvent une histoire déformée, embellie, enrichie au fil des récits, mais avec une part de vérité. « C’est pas des menteries », pour parler honfleurais !
Nous allons donc partir à la découverte de la ville, en faisant comme on dit aujourd’hui, une sorte de visite virtuelle !
 
 
Le départ
On démarre la visite quai Lepaulmier. Cà fait une éternité que les clients tournent en rond, ils reviennent à l’OT, excédés,
    - Nous avons exploré le port de l’Est à l’Ouest et du Nord au Sud, où diantre (oui, ce sont des gens qui vont suivre la visite !!) le quai Lepaulmier se trouve-t-il ?
    - Mais c’est ici monsieur, le quai Lepaulmier c’est devant l’Office de tourisme, le rendez vous est côté lavoir !
   - Dites-moi ? En principe un quai, ce n’est pas au bord d’un bassin ?
   - Oui, mais pas ici !!
   - Donc quand vous écrivez rendez-vous quai Lepaulmier, c’est....devant le lavoir ???... Il y a des quais aux lavoirs chez vous ou bien vous confondez les lavoirs et.... Les bassins ?
 
 
 
Les Origines de Honfleur
 
En attendant que le groupe finisse de se rassembler car à présent le temps semble incertain et il faut retourner à la voiture ou à l’autocar :
- tu me ramène mon pull ? Il est au- dessus de la troisième rangée en partant du fond< ;
- <c’est loin le parking du phare…Par rapport à ici ?
- 20mn ? Même en marchant vite ?
En attendant donc, je commence par les origines e la ville.
,La première mention écrite de Honfleur date de 1027, c’est un document conservé à Londres.
Mais que dit la légende :
Honfleur serait un patronyme composé de Honne/Honna qui serait un nom de guerrier viking signifiant ours ou ourson et de flöth  signifiant l’abri, le port sur la rivière et donc l’ensemble donnerait quelque chose comme le «  port de Honna ».
On a trouvé par ailleurs des vestiges gaulois plus haut sur la Claire au lieu- dit les Moulineaux. Moulineaux ayant donné le mot moulin.
Il y a avait des tanneries sur le site. On en trouve tardivement puisque l’on trouve une rue de la Foulerie sur le premier site de Honfleur qui se trouvait sur la Claire à la droite de l’actuelle rue de la République : rue des prés, rue de la Foulerie.  C’est là que se trouvait la première église Saint Etienne (qui est un des premiers saints de l’ère chrétienne (Etienne était un diacre)) à peu près là où se trouve actuellement le lavoir qu’on appelle Fontaine aux Chiens.
 
 
 
 
 
 
La vraie fausse histoire de Binot Lepaulmier de Gonneville
 
Le groupe est au complet, on va pouvoir démarrer.
-      Donc nous sommes quai Lepaulmier, c’est en fait un ancien quai (ouf, l’honneur est sauf !) qui bordait le Bassin du Centre. Il porte le nom d’un navigateur Binot Lepaulmier de Gonneville. Ce navigateur n’a probablement pas existé...
Je sens l’incrédulité poindre...Surtout chez ceux qui ont eu du mal à trouver l’endroit...Je continue
- En tout cas nous n’avons aucune trace de sa naissance  dans les registres de la paroisse où il est censé être né.....
Je sais que là, il vaut mieux enchaîner sans laisser le temps de la réflexion !
Allons y : 
- En 1504, Binot Lepaulmier de Gonneville fut jeté sur les côtes du Brésil pendant une tempête alors qu’il faisait route vers les Indes orientales. Il y séjourna six mois, en ramena Essoméricq fils du roi brésilien Arosca. 
 
Bon, jusque -là, tout va bien, gare à la suite : 
  
Cependant, le document qui relate le voyage de Binot Lepaulmier de Gonneville date de 1659, alors que le voyage de Binot a eu lieu en 1504 ! Il est fourni par le chanoine LePaulmier. Et surtout dans ce document, Binot ne débarque pas au Brésil mais.... aux Terres Australes. 
-  Ah ? 
Ah ! Quand même !  
      - Ce chanoine Le Paulmier de Courtonne, chanoine de Lisieux,      qui se prétend descendant d’Essomeric, veut devenir nonce apostolique des Terres Australes dans le cadre d’un projet d’évangélisation de ces régions entre 1655 et 1675. Ce document vient à point nommé pour appuyer sa demande. 
Il faut attendre le retour de Kerguelen en 1776 pour se rendre à l’évidence que ce continent n’existe pas. 
En attendant nous sommes en 1659, et la venue en France de Essoméric et de sa descendance, prouveraient l’existence de ce continent des Terres Australes qui étaient encore inconnu et pour cause. 
    Ce document est donc un faux ! 
  
  Plus bizarre, on trouve en 1847 un autre document qui cette fois envoie Binot au Brésil. Il s’agit en fait d’un autre faux fabriqué à partir de celui de 1659. Des historiens renommés se sont laissé abuser et depuis 1857 des spécialistes des voyages maritimes du 16eme ont repris cette version avec une constance étonnante.... 
  
-      Alors serait-ce à dire que ce Chanoine Lepaulmier Chose aurait fait un faux pour gonfler son CV ? 
-      ......tout à fait possible en effet !!! 
  
Bien enchainons, enchainons….. 
  


Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : Aujourd’hui à 18:47 (2017)    Sujet du message : Souvenirs,souvenirs

Revenir en haut
              

   Au fil des mots Index du Forum .::. discussion libre
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.